07/08/2019

Après le Contrat de Ruralité signé avec l’État en 2017 puis le contrat P@C C@P 25 signé avec le Département fin 2018, la CCLL a signé son troisième et dernier contrat ce mercredi 24 juillet avec la Région Bourgogne-Franche-Comté.
Il faut s’y faire désormais : les interlocuteurs de la CCLL fonctionnent de plus en plus avec des enveloppes financières fléchées vers un territoire pour plusieurs années (généralement 2020 ou 2021). A charge pour la collectivité émettrice du contrat et le territoire de définir les projets à y intégrer, généralement les plus structurants, ceux à vocation intercommunale et qui entrent dans le champ d’intervention idoine.
 
Le Contrat de Territoire signé par M. Jean-Claude Grenier pour la CCLL et M. Éric Houlley, Vice-Président du Conseil Régional en charge de la cohésion territoriale, permettra d’ici fin 2020 d’accompagner trois projets avec une enveloppe de 434.880 euros :

  • le réaménagement des anciens locaux de la bibliothèque de Quingey pour l’accueil de différents services publics,
  • la réhabilitation d’un bâtiment communal à L’Hôpital-du-Grosbois pour un espace périscolaire, une micro-crèche et des permanences de services publics,
  • la phase 3 de l’aménagement de la Source du Lison : la réalisation de la signalétique touristique et d’interprétation du site, y compris son volet numérique.

Ces projets représentent au total plus de 4 millions d’euros d’investissement.
 
Au vu de la météo caniculaire du jour, le choix du lieu s’est fait naturellement : les élus se sont retrouvés face à la Source du Lison à Nans-sous-Sainte-Anne où ils ont pu échanger sur les différents projets et faire un retour sur la démarche du contrat.
M. Grenier, Mme Faivre et M. Bouquet ont ainsi pu répéter la nécessité des soutiens financiers pour construire ensemble les outils qui permettront à l’ensemble du territoire d’avancer.
Côté Bourgogne-Franche-Comté, M. Houlley a confirmé les nombreux champs d’intervention au travers des dispositifs régionaux, incitant les présents à se faire les relais de ces aides auprès des maîtres d’ouvrages locaux à l’instar du programme ENVI ou encore de l’aide Habitat-aménagement.
Même si la Région paraît loin, elle se veut un acteur incontournable de la réussite des projets locaux.