Avec ses 74 communes et d'une superficie de 667 km², la Communauté de Communes Loue Lison est résolument rurale (densité de 37,2 habitants par km² contre 117,56 pour la moyenne nationale). Si certaines communes regardent davantage vers les agglomérations de Besançon au nord ou de Pontarlier au sud-est, difficile de manquer les forêts opulentes, les champs et pâtures, avec la forte empreinte du comté.
Le premier plateau du Jura s’étend entre le Doubs et le Faisceau Salinois, entaillé par la Loue et son vaste bassin hydrographique dont fait partie le Lison. Paysage karstique typique, les trois piliers du territoire sont très nature avec l’eau, la roche et le bois. Autant de marqueurs qui pourvoient à l’attrait du secteur, en particulier pour le patrimoine et les activités de pleine nature (randonnée pédestre ou V.T.T., canoë, via ferrata...) fournissent autant de raison de s’y arrêter.
Patrie de quelques personnages historiques illustres, la vallée de la Loue abrite les témoins de leurs œuvres : les tableaux de Gustave Courbet, la Saline Royale bâtie par Claude-Nicolas Ledoux ou encore les paysages en voie de disparition défendus avec ardeur par Charles Beauquier.
 
De plein pied dans le XXIème siècle, la Communauté de Communes Loue Lison doit allier préservation de ses richesses naturelles (25.023 hectares sont classés en zone Natura 2000), périurbanisation (liens avec les villes, lieu de travail et de consommation pour un nombre important d’habitants) et développement économique (on trouve des entreprises comme BonnefoyAlstom ou PSP). Tout cela en recherchant un cadre de vie agréable et des liens renforcés entre les citoyens et les acteurs du territoire.