google-site-verification=SLHRc5v5KH1_pkpXJKt9AckY5zAZRVPJkUYyHS658KU

01/02/2021

Le 21 janvier 2021, l’assemblée communautaire se prononçait majoritairement pour anticiper le transfert des compétences assainissement collectif au 01/01/2023 (6 voix contre) et eau au 01/01/2024 (10 voix contre) au lieu du 1er janvier 2026 comme le prévoit la loi actuellement.

Depuis septembre 2020, les groupes de travail « eau potable » et « assainissement » œuvrent conjointement sur la ou les prises de compétences eau et assainissement en rédigeant un argumentaire à destination des conseils municipaux qui sont désormais invités à se prononcer.
Cet argumentaire a été présenté au conseil communautaire le 17 décembre 2020 avec la collaboration des services du Département, de l’Agence de l’eau et de la Direction
Départementale des Territoires (DDT).

Les enjeux environnementaux sont cruciaux pour le territoire Loue Lison, un bassin de vie d’exception avec ses deux rivières.

Avec ce vote, les conseillers communautaires affichent haut et fort leur ambition pour l’avenir des rivières de leur territoire. Si les communes suivent la position de la CCLL, c’est un véritable « Plan Marshall » qui sera mis en œuvre avec un grand programme d’investissements : rénovation des réseaux, réhabilitation et mise aux normes des stations d’épuration, gestion des boues de station ….

« Considérant les causes multifactorielles de l’état de nos rivières, les communes doivent prendre leur responsabilité devant les enjeux environnementaux que nous devons relever » pour le Président Jean-Claude Grenier.
C'est désormais à leur tour de se prononcer car elles conservent la possibilité de s’opposer à cette délibération, dans les trois mois, via la minorité de blocage (25 % des communes représentant au moins 20 % de la population). 

La CCLL saura fin avril si la proposition du Conseil Communautaire est validée.